Les "coutumes" de la Société

Si la Société Philharmonique sait être sérieuse, si elle sait "se présenter", elle sait aussi se divertir.

 

Concours de boules:

Chaque année, elle organisait pour ses sociétaires des concours de boules flamandes.

Au Boerenhol en 1910

Au Boerenhol vers 1910. 

 

Les séances récréatives:

Programme de la séance récréative de 1934Avant la seconde guerre mondiale, se tenait, chaque année une séance récréative organisée pour les membres actifs et honoraires.
Un programme qui promettait beaucoup. Voici le programme de 1934. Le titre "Société Philharmonique d'Education Physique et populaire" n'est pas une coquille de l'imprimeur: c'est le titre officiel de la musique de Steenvoorde depuis le 20 janvier 1931.

 

Les estaminets:

La répétition se prolonge souvent par des parties de cartes. Les musiciens s'entraînent pour "les estaminets".

L'Estaminet est un "pot" offert par la Société chez un musicien-cafetier à la fin d'une manifestation à Steenvoorde. On y consomme beaucoup de bière:

11 décembre 1912 chez Buttin   102 litres
19 mars 1913 chez Willems   95 litres
5 mai 1913 chez Decouvelaere   105 litres
30 novembre 1913 chez Gaston Davion (à l'Hôtel de Ville)   94 litres
le même jour chez Degrave (Belle-Vue)   230 litres: c'est la Ste Cécile

Les 1-Fixe

Une équipe de joueurs de cartes était connue sous le nom des 1-Fixe.
Ils économisaient une cagnotte et s'en allaient la dépenser à Lille (en célibataire). 

 

La Ste Cécile:

La Ste Cécile: fête des musiciens était marquée jusqu'il y a 10 ans par 4 jours de réjouissance.

Le dimanche:

Messe de Ste Cécile, réception à la mairie et l'après-midi aubades aux dirigeants.

Le lundi midi

Repas entre volontaires payants avec "baptème" des nouveaux.

Le mardi matin:

Dès 4 heures, réveil en fanfare.

A 9h30: messe du souvenir.

A 14h30: banquet avec dames se terminant par un bal. Ce bal a été longtemps joué des musiciens de Cassel (Steenvoorde leur rendant la pareille la semaine suivante). Ceci jusque 1935-36.

Le mercredi soir:

souper avec les restes du repas de mardi rallongés de haricots...

Depuis 1971, le banquet a lieu le dimanche de Ste Cécile; les aubades ainsi que le reveil en fanfare ont lieu le dimanche précédent.

Réception dans les années 60

Une réception en mairie dans les années 60. 

 

Baptème en 1957

Le "baptème" en 1957. 

 

Baptème en 1958

En 1958: également "Au XXème siècle" chez Michel Carton. 

 

Baptème en 1958

 

Les "Strijns":

Chaque année, à la reprise des répétitions en janvier, le tenancier du siège offrait aux musiciens le café-cognac et les "strijns": nos bonnes gaufres flamandes. Actuellement, c'est le directeur de la Société qui perpétue cette tradition.

Le "Rol'Dag":

C'est l'assemblée générale annuelle. Cette expression vient du verbe flamand "vergaeren" qui veut dire rassembler ou encore "de vergaeringe" le rassemblement. C'est en principe le seul jour de l'année où le sociétaire peut faire des remarques sur la gestion de la société.


Annexe

Coutume aussi pour la Philharmonie: créer des groupes pour animer le carnaval: groupe simplement masqué du Mardi Gras ou beaucoup plus élaboré avec des danseurs.

Parfois aussi, les musiciens formaient un orchestre pour animer les fêtes steenvoordoises.

en 1936

En 1936: Jean Couture, André D'Haudt, Maxime Pollet, André Pollet, Robert Robitaillié, André Gillots, Georges D'Haudt, Robert Théry et au piano Madame Klause. 

 

Les Bermudas

 

1968 à 1978: les Bermudas, orchestre de Jazz et de Zim-boum-Tagada-Tsoin-Tsoin. Ils "montent" même à Paris où ils ont un succès fou (1970). 

Les Bermudas

 

Eté 2012, un nouveau groupe, " De Laatste Drop' " a vu le jour. Composé d'une quinzaine de musiciens, Steenvoordois mais également issus de groupes carnavalesques, il propose des animations de rue au répertoire diversifié. Vous pouvez consulter et les contacter sur leur page Facebook : 

https://www.facebook.com/delaatstedrop

De Laatste drop'