Les répétitions - la salle de musique

Depuis sa fondation en 1820, la Société Philharmonique a eu son siège dans divers cafés de la ville:

 

"A l'Harmonie"    (M. Mme Vaneslande - Grand Place)
"A la Fontaine"    (M. Mme Vanderlynden - Grand Place)
"Au Grand St Sébastien"    (M. Mathon - Grand Place)
"A la Belle Vue"    (M. Mme Degrave - Grand Place)
"A l'Hôtel de Ville"    (Magasin Cédico)
"Au St Sébastien'Hof"    (M. Mme Dewaele - rue de Cassel)

Il est de règle d'avoir le siège de la Société chez un cafetier-musicien; c'est ainsi que la Musique a déplacé à plusieurs reprises son siège.

C'est au siège que se tient la répétition hebdomadaire à l'étage du café, ou dans l'arrière salle. Le "Café de la Belle Vue" avait une salle pouvant contenir 200 personnes.

Jusqu'en 1938, les répétitions se faisaient au 1er étage du "St Sébastien'Hoh". Le nombre de musiciens augmentait. On manquait de place.

Quelques musiciens formèrent alors une association le "Cercle Artistique" présidé par le Chef M. Théry. Celui-ci avec Ernest Delaeter menuisier se rend dans le Pas-de-Calais et y achète une ancienne salle des fêtes des mines. Avec beaucoup de patience les steenvoordois la démontent et la reconstruisent dans le jardin du siège rue de Cassel.

Les troupes françaises y logent en 1939 et sont relayées par la Wehrmacht.

A la libération, le "Cercle Artistique" se remet à l'ouvrage et restaure la salle de Musique. Le plancher est renouvelé avec le bois du vélodromme de Lille. Répétitions en semaine, bals le dimanche, la salle rend d'énormes services à la musique et aux steenvoordois (c'est la seule salle des fêtes de la ville jusqu'en 1964).

Le 16 décembre 1981, c'est lors de l'assemblée générale qu'est annoncé le déplacement de la salle de répétition du siège vers la rue Carnot pour des raisons de normes sécurité. La première répétition de l'année 1982 aura lieu dans cette salle.